Pain Gersois

De notre terre à votre table Farine du terroir Gersois Transmettre nos valeurs

Edito

Des larmes de crocodile...

Après avoir activement participé à la mort des commerces  dans nos villes et villages, par leurs autorisations à implanter de plus en plus de Grandes et Moyennes Surfaces, dans notre département et en tête de mètre carré par habitant et cela continue
Voilà qu'ils s'inquiètent et veulent revaloriser le commerce de proximité, en partie avec l'argent du FISAC. Le Ministre du commerce et de l'artisanat, Monsieur Royer avait créé cette taxe à la Grande distribution et devait permettre l'aide à l''investissement  et modernisation des artisans et commerçants. Il a été un des derniers ministres de la première Entreprise de France l'Artisanat.

Au vu de l'évolution du FISAC, sans réaction de nos élus professionnels, il doit se retourner dans sa tombe.
Le FISAC représente  des centaines de million d'Euros, dont les collectivités locales sont aujourd'hui les premières bénéficiaires. Il finance les études pour des investissements collectifs, une place, des façades etc., etc… Les commerçants artisans ne peuvent être bénéficiaires que s'ils investissent dans le projet collectif et qu'ils soient dans la zone concernée, sinon rien.

Le FISAC a été détourné de ce pourquoi il avait été créé au bénéfice  des artisans commerçants pour améliorer  leur outil de travail.
Pourquoi les élus locaux sont-ils responsables ?

Après avoir siégé à la commission départementale et en commission commerciale CDUC pendant quatre ans, en tant qu'élu de la Chambre des Métiers j'ai décidé de démissionner car je voyais venir impérativement la situation que nous vivons aujourd'hui.
Cette commission était composée de :
- 1 représentant de la chambre des métiers
- 1 représentant de la chambre du commerce
- 1 représentant de l'association de consommation
- 4 élus de la zone de chalandise

Ces élus se concertaient avant la réunion, si tu votes pour mon projet, je ne t'oublierai pas, des élus de tout bord, ce qui a entrainé ma décision de démissionner.
Oui bien sûr des larmes de crocodile avec quelque chose en plus.

Jean Mendez. Artisan boulanger à Mirande.
Edito

Actualités

Fête du Tourteau

Fête du Tourteau 2018
En partenariat avec «la Confrérie du Tourteau» et de l’Association du "Pain du terroir

Gersois", l’OMA organise le lundi 02 avril 2018 sur la place d’Astarac la traditionnelle Fête du Tourteau avec le concours DEPARTEMENTAL du meilleur tourteau.

 
En partenariat avec la "Confrérie du Tourteau" et de "l’Association du Pain du terroir Gersois", l’OMA organise le lundi 02 avril 2018 sur la place d’Astarac la traditionnelle Fête du Tourteau avec le concours DEPARTEMENTAL du meilleur tourteau.

Télécharger le programme de la Fête du Tourteau :
Lire la suite

Le beau chèque des boulangers contre le cancer.

Le beau chèque des boulangers contre le cancer.
Pour la première année, c'est une belle réussite : une douzaine de boulangers du Gers, réunis autour d'Éric Bourrec, ont participé à Octobre Rose, la manifestation d'octobre contre le cancer du sein. Ils ont remis ce lundi un chèque de 2 251,10 € à la Ligue contre le cancer du Gers.
«L'an prochain, on recommence, et on s'organisera encore mieux, assure Éric Bourrec. Chaque artisan a proposé un produit, un pain ou une pâtisserie, et les clients, autant que le personnel, ont joué le jeu !» L'objectif est d'étendre encore le réseau des participants en 2018.

«Cette somme servira à financer la recherche contre le cancer du sein, et à aider les patientes atteintes», a déclaré le président de la Ligue dans le Gers.

La Dépêche du Midi.

Voir l'article sur le site Internet de La Dépêche du Midi :
Cliquez ici - Le beau chèque des boulangers contre le cancer.
Lire la suite
Pain du Terroir Gersois
Les adhérents
Pain Terroir Gersois